Méditation

Méditation

Avec la respiration, la méditation régulière est un outil puissant pour travailler sa capacité à rester présent, à s’ancrer, à échapper aux fantasmes du mental, aux peurs.

 

Il y a de nombreuses écoles et façons de faire, ce n’est pas important. Chacun peut suivre un chemin ou l’autre, suivant ses connaissances et ses besoins.

 

 

Voici deux variantes simples :

 

  • Assis dos droit, dans un endroit calme. Fermer les yeux, se détendre, quelques respirations amples peuvent aider. Focaliser son attention sur la petite zone juste sous les narines, observer le passage de l’air. C’est la seule intention, à laquelle vous allez sans cesse revenir. Plein de choses peuvent vous en éloigner (pensées, souvenirs, émotions…), ce n’est pas grave; mais chaque fois que vous le remarquez, revenez tranquillement à l’observation de votre souffle. Maintenir cette présence pendant une dizaine de minutes au début, en augmentant progressivement.

 

  • Dans la même position, mais on peut aussi être couché, les yeux fermés, faire une revue systématique de notre corps, zone après zone, en essayant de sentir de l’intérieur chaque partie, son relâchement, sa vitalité. Jusqu’à se sentir un corps unifié, vivant partout.

 

 

Méditation créative :

 

La méditation peut aussi nous aider différemment. Les neurosciences nous disent que le cerveau ne fait pas la différence entre une situation réelle ou une situation virtuelle. On peut ainsi s’en servir pour atteindre un but précis (un organe à guérir, un comportement négatif à modifier, par exemple).

 

Pour cela, concrètement, il y a 4 conditions :

 

  • Il faut tout d’abord un état de relaxation suffisant pour modifier les ondes cérébrales, passer des ondes bêta du cerveau analytique à des ondes plus lentes permettant de meilleures connexions au sein du cerveau ainsi qu’entre le cerveau et le corps. Pour cela, la technique de respiration de Wim Hof est très indiquée; Joe Dispenza donne aussi une technique de méditation très intéressante.

  • Il faut une intention claire : un but bien défini donne une direction claire au cerveau

  • L'intention doit être soutenue par une émotion positive forte : se voir déjà au but, imaginer la situation avec le plus de détails, avec des émotions élevées (gratitude, joie, amour, paix, confiance…), va susciter une réponse cérébrale importante, permettant de modifier ou de remplacer les voies neuronales anciennes limitantes (les habitudes, les programmations subconscientes); les processus enclenchés vont entraîner toute une cascade de réponses permettant au corps d’aller en direction du but, en activant le système nerveux autonome et donc les mécanismes de guérison, sous la dépendance du cerveau limbique, le cerveau émotionnel.

 

  • La répétition, la discipline et la régularité de la pratique vont évidemment renforcer la dynamique.​

©2018 by Artisan du vivant. Proudly created with Wix.com